La revue de presse : février 2022

Laurent Marcangeli votera Emmanuel Macron (02/02)

Laurent Marcangeli en présence d’Emmanuel Macron le 6 février 2018, il quittera Les Républicains 6 jours plus tard.

Après avoir rejoint Edouard Philippe dans son nouveau parti Horizons, le maire d’Aiacciu indique qu’il votera dès le premier tour pour le président sortant. Un choix étonnant lorsqu’on regarde le score de l’actuel président de la république lors des élections de 2017. En effet, l’ex ministre de l’économie n’arrivait qu’en troisième position, n’atteignant même pas les 19% dans la cité impériale. Largement derrière Marine Le Pen et François Fillon, le fondateur d‘En Marche ne semble pas séduire. Les ajacciens feront-ils le lien pour les prochaines élections ? L’avenir nous le dira.

Kosovo, la très silencieuse épuration ethnique et religieuse

La semaine dernière à Drenovac et Nekodim des églises orthodoxes ont une fois de plus été vandalisées et profanées. Ce ne sont pas les premières cette année et il y a fort à parier qu’il ne s’agit pas de la dernière attaque contre la présence des derniers Serbes et de la religion orthodoxe au Kosovo. En effet la rhétorique ultra-nationaliste et farouchement anti-serbe des gouvernements kosovars et albanais encourage ces exactions. Près de vingt ans après la fin de la guerre, les Serbes voient s’éloigner le rêve de pouvoir habiter de nouveau sur ce territoire, berceau historique de la Serbie.

L’idéologie progressiste intégrée dans l’univers de Tolkien fait polémique

Dans une entrevue accordée à Vanity Fair, Patrick McKey et J.D Payne, les deux réalisateurs novices qui ont été choisis par Amazon pour l’adaptation en série de l’Univers du Seigneur des Anneaux de J.R.R. Tolkien ont déclaré : « Peut-on faire ce que Tolkien n’a jamais écrit et créer une méga-série qui pourrait se passer dans le monde d’aujourd’hui ? ». Les réalisateurs entendent donc intégrer les questions de la société des années 2020 autour du féminisme et de l’inclusivité en Terre du Milieu.
Rappelons que la démarche de Peter Jackson, réalisateur de la trilogie à succès, avait été l’exact inverse. Dans une interview de 2002 (34ème minute), il annonçait : « Certains thèmes étaient importants pour Tolkien. Nous nous étions promis, au début du projet, de ne pas intégrer nos opinions dans ces adaptations. Nous voulions analyser et honorer le message de Tolkien. Nous faisions ces films pour lui, pas pour nous-mêmes. »
Au vu de ce qui oppose ces déclarations, on comprend qu’une partie des fans ait été déçue. Amazon met donc son agenda idéologique en avant à travers cet univers au mépris des thèmes de l’œuvre originale.

Présidentielles 2022: le problème du parrainage

A quelques jours de la date butoir du dépôt des parrainages des candidats à l’élection de la présidence française, deux candidats majeurs (Marine Le Pen et Eric Zemmour) se trouvent encore en difficulté afin de répondre aux exigences des deux lois organiques de 2016 et 2019 fixant les règles afin de concourir au suffrage universel direct de la plus haute fonction hiérarchique de l’Etat. Il y quelques jours encore Jean-Luc Mélenchon n’avait pas encore atteint le quota et appelait aux parrainages sans soutien. Quelques candidats ne pourront probablement pas déposer à temps le nombre de parrainages nécessaires, tels que François Asselineau, Philippe Poutou ou encore Christiane Taubira. Il faut dire que les règles ont changé, rendant publique la liste des parrains des candidats, créant ainsi une pression difficile à assumer pour certains élus. En outre, le futur candidat doit recueillir au moins 500 parrainages provenant d’au moins 30 départements, sans que plus de 10% d’entre eux ne puissent émaner d’un même département. Ce système, qui met les candidats sérieux en difficulté, est nourri par de nombreuses critiques, notamment sur l’absence d’anonymat des parrains. L’aspect cocasse de ce parrainage destiné à écarter les candidats peu crédibles, démontre que le nombre de parrainages est inversement proportionnel à la quantité de suffrages exprimés dès le premier tour. C’est souvent à ce moment crucial de la présidentielle que les candidats hyper-parrainés se trouvent presque immédiatement écartés par des suffrages sans ambiguïté.

Refus de l’application des accords de Minsk par l’Ukraine: la Russie attaque

Les protocoles de Minsk 1 et 2 de 2014 et 2015 prévoyaient des accords de paix entre l’ armée ukrainienne et les indépendantistes de la République Populaire du Lougansk et la République Populaire du Donetsk dans la province du Dombass, frontalière à la Russie. Négociatrice dans les deux tentatives des accords de paix, la Russie a fini par envahir l’Ukraine le 24 février 2022 dans un effroi international et une quasi unanimité mondiale pro-Ukrainienne à l’instar du gouvernement français et de l’Assemblée de Corse. De ses protocoles, l’Ukraine n’en voulait pas, en particulier parce qu’il impliquait une reconnaissance et une séparation territoriale avec ces deux républiques indépendantistes, bassins miniers et sidérurgique lourd. Si le recours à la violence laisse un sentiment d’échec diplomatique, aux conséquences humanitaires désastreuses, il apparait que la France n’a pas su jouer un rôle objectif de force de proposition diplomatique sans parti pris. Le président Macron, lui-même, a mis en scène ses allocutions dans un décor fait de 3 drapeaux, le français, l’européen au centre, et l’ukrainien. Rappelons que le Donbass en tant que province russophone et séparatiste a été le théâtre d’affrontements sanglants faisant près de 14000 victimes en 2014.

Convois de la liberté, suite et fin

Alors que les camionneurs du Canada ont bloqué la ville d’Ottawa pendant près de deux semaines, avec pour revendication principale l’abrogation du pass vaccinal, le Premier ministre Justin Trudeau a invoqué la loi sur les mesures d’urgence. Cette loi confère au gouvernement des pouvoirs exceptionnels, notamment le gel des comptes bancaires des contrevenants. Certaines provinces ont décidé de « lever » le pass vaccinal , telles que l’Alberta et l’Ontario, ne suivant pas les postions de Justin Trudeau. On sait que 76 personnes ont été gelées de leurs avoirs et que près de 200 personnes ont été interpelées, mettant fin au blocage de la ville. Ces convois ont été très suivis, notamment en France, au Pays-Bas mais les états ont su déployer une répression aux multiples visages afin de venir à bout des contestataires mettant à mal la souveraineté des élus. A ce jour, des convois très importants ont lieu sur les grandes route des Etats-Unis.

Le 8 mars , porte une jupe et tais-toi!

Le 8 mars est la journée internationale du Droit de la femme. Officialisée en 1975 par l’ONU, à l’initiative des Etats-Unis, cette date a eu pour vocation de produire une feuille de route des revendications principales des femmes. Les objectifs principaux étaient notamment de mettre en place les conditions d’une vie sans violence, le droit à l’éducation, le droit de participer à la prise de décision et le droit de recevoir un salaire égal pour un travail égal. Propositions évidemment incontestables. En revanche, ce qui est discutable, c’est que toujours propulsées d’outre-Atlantique, ces idées dépassent très largement les simples acquis sociaux voulus au départ. Aujourd’hui, le 8 mars devient le jour des revendications farfelues sévissant un peu partout et notamment dans les établissement scolaires. De plus en plus teintées par des positions de l’ultragauche et du wokisme, ce sujet revêt soudain un caractère ultra féministe et surtout improductif. La Corse n’étant en rien épargnée, certains personnels de lycées promeuvent le port de la jupe pour tous, afin de réguler l’égalité, d’autres, poussés par des syndicats revendiquent un jour de grève, et d’autres encore, gèlent toute activités prévues des semaines à l’avance. Autant de positions qui interrogent quant aux directions idéologiques que prend cette journée.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.