La revue de presse : janvier 2022

Un professeur emmène ses élèves à la chasse (10/01)

Les élèves de la classe de Jesse Bjorkman, dans la petite ville de Nikiski en Alaska, ont eu droit à un cours un peu spécial : La chasse à l’élan.

Les élèves de la classe de Jesse Bjorkman, dans la petite ville de Nikiski en Alaska, ont eu droit à un cours un peu spécial : Chasser l’élan
Jesse Bjorkman et ses élèves photographiés par Ash Adams pour le New York Times

Pour le professeur, l’objectif est double : faire découvrir la nature mais aussi inclure les élèves qui ne se sentent pas à leur place dans le système scolaire. Pari réussi pour l’enseignant lorsque Rex Wittmer, 12 ans, explique : « Être un élément précieux de la société, c’est apprendre à faire des choses que les gens faisaient avant vous : garder la tradition. […] J’ai l’impression que venir ici était une bonne occasion de maintenir cette tradition vivante ». (source : New York Times)

Vote du « passe vaccinal » par le Parlement (16/01)

Le 16 janvier, l’Assemblée nationale a définitivement adopté le « passe vaccinal », (215 voix pour, 58 voix contre et 7 abstentions). Entré en vigueur le 24 janvier, il supprime notamment la possibilité d’accéder aux lieux publics avec un test PCR, et exige un rappel vaccinal tous les 4 mois.  Il instaure également la possibilité du contrôle d’identité des clients par les restaurateurs. Le directeur général de l’AP-HP Martin Hirsch a mis en cause le remboursement intégral des soins des personnes hospitalisées pour le Covid-19 et non vaccinées. Que l’on soit favorable ou opposés aux moyens mis en œuvre pour luttre contre l’épidémie, de tels propos ne peuvent que laisser songeur, tant leurs conséquences sont lourdes de sens. Au niveau insulaire, le député Paul-André Colombani, lors d’un entretien donné à Corse Net Infos, s’est déclaré opposé au projet de loi du gouvernement, l’estimant liberticide, mais également inefficace en raison de la prolifération de faux passes. Le jour du scrutin, le député Michel Castellani (Femu a Corsica) était absent. 

Le nationalisme selon EELV (17/01)

Sandrine Rousseau (EELV), alliée des nationalistes corses s’exprime sur le concept de nationalisme sur France 5

Lors de l’édition du 17 Janvier 2022 de « C ce Soir » de France 5, nous retrouvions, entre autres invités, Sandrine Rousseau, soutien de Yannick Jadot à l’élection présidentielle et cadre de Europe Écologie Les Verts (EELV). Lors des débats face à Raphaël Enthoven, l’économiste et Vice-Présidente de l’Université de Lille lâche cette sentence : « Le drapeau, source de nationalisme et donc à la fin, du fascisme ». La formule, sans appel, n’a pourtant pas fait réagir en Corse. Au contraire, les élus nationalistes corses, de Femu a Corsica et du Partitu di a Naziona Corsa, soutiennent toujours leurs alliés d’EELV : parrainages, rencontre entre Gilles Simeoni et Yannick Jadot le 31 Janvier. Peut-être le candidat écologiste a-t-il mis en garde le président de l’exécutif de la Corse contre le danger totalitaire que représente l’idée même de nationalisme. Nous pouvons en douter.

Invasion russe en Ukraine : les hésitations de Joe Biden (20/01)

Le président américain Joe Biden

Le Monde relaie les propos du président américain concernant une éventuelle invasion de l’Ukraine par la Russie. Le chef d’état, bientôt octogénaire, multiplie les propos confus. Rappelons que la position américaine est de soutenir l’Ukraine face à la Russie, à l’instar de ses homologues européens, atlantistes. Quoi qu’il en soit, les ambiguïtés entretenues par Joe Biden confirment les difficultés de sa présidence, avec une côte de popularité en berne, et plusieurs dérapages, le dernier remontant à quelques jours (le 25 janvier), une altercation avec un journaliste (source Figaro). Le président Biden déçoit, y compris dans son propre camp dont il ne semble pas satisfaire les attentes, oscillant entre effets d’annonce et désillusions.

La Xylella Fastidiosa officiellement détectée en Corse (26/01)

Un olivier infecté par la Xylella Fastidiosa

Malgré les mises en garde à répétition lancées par de nombreux agriculteurs corses, la bactérie tueuse a débarqué sur l’île (source : Via Stella). C’est dans un verger de Balagna qu’elle semble avoir fait souche, bien qu’on suspecte son arrivée bien avant ce mois de janvier. En effet, les oléiculteurs ont, depuis quelques années déjà, prouvé sa présence sur le territoire (source : Franceinfo). Ils avaient alerté les pouvoirs publics dès 2014 quant à l’arrivée massive d’espèces étrangères dans la région, potentiellement dangereuses pour l’équilibre insulaire. C’est aujourd’hui toute un filière d’excellence qui est menacée mais aussi de nombreuses espèces sauvages : chênes, arbousiers, myrtes…

Les prix des carburants battent des records en Corse

Tout au long du mois de Janvier 2022, les prix des carburants ont flambé en Corse, comme partout ailleurs. Corse Matin nous détaille cette augmentation en nous expliquant la cause principale : le prix du baril explose à plus de 80$ suite à la forte demande après la crise engendrée par la gestion de la pandémie de COVID-19. Ainsi, on a vu le litre de Sans-Plomb dépasser les 1.85€ dans de nombreuses stations-services insulaires. Une augmentation qui risque de toucher également les factures d’électricité car les deux centrales thermiques de l’île, qui y produisent 80% de l’énergie, fonctionnent au fuel lourd. À l’avenir, la situation ne semble pas s’améliorer pour les experts du secteur pétrolier : Capital nous avertit que le cours du baril pourrait aller chercher les 100$ en 2022. Cette situation risque de devenir catastrophique pour de nombreux corses qui peinent déjà à joindre les deux bouts et assistent, impuissants, à l’écroulement de leur pouvoir d’achat selon les témoignages recueillis par France Bleu RCFM.

Détention d’armes : la nouvelle procédure de déclaration en ligne dès février 2022.

A partir du 8 février 2022, toute personne propriétaire d’une ou plusieurs armes de catégorie A, B et C devra effectuer une déclaration en ligne sur le portail numérique du « Système d’information sur les armes » (SIA). Ce nouveau logiciel servira à simplifier les démarches et ne plus recourir aux déclarations avec dossiers papiers en préfecture. En outre, le but est également de permettre un meilleur contrôle des armes légales en assurant leur traçabilité en temps réel. Dorénavant, les détenteurs des armes verront également leurs casiers judiciaires contrôlés dorénavant au moins une fois par an. Quant aux armuriers, ils sauront en quelques clics s’ils peuvent vendre une arme à la personne qui se présente à eux.

Quelques chiffres :

En France, 5 millions de personnes détiennent des armes légales, dont 4 millions de chasseurs, parmi eux 1,2 millions sont actifs.

En Corse, 40000 personnes détiennent des armes légales, dont 20000 chasseurs.

À compter du 1er juillet 2023, soit d’ici un an et demi, tous les détenteurs d’armes devront avoir créé leur compte personnel sur SIA

Source : https://www.20minutes.fr/societe/3215519-20220113-va-changer-detenteurs-armes-partir-fevrier

Les chiffres du BTP de janvier : la croissance reprend… (28/01)

Corse Net Infos relaye les chiffres du ministère de la transition écologique du 28/01 : les permis de construire sont en hausse en Corse. Malgré le COVID-19, le nombre de permis de construire délivrés en 2020 est en hausse de 27,4% en Corse, l’un des plus hauts taux de France. Pendant ce temps, les naissances sont en baisse sur l’île, et le solde naturel de croissance de la population est négatif : -1,1% (source INSEE). À la lumière de ces chiffres, et alors que beaucoup de logements dans les villes sont inoccupés, il reste à déterminer quelle est la destination de tous ces nouveaux logements. À tout le moins, les politiques de l’urbanisme mériteraient d’être questionnées.

Ottawa: des milliers de  camionneurs bloquent la ville Supporters of the Freedom Convoy protest  Covid-19 vaccine mandates and restrictions on 29 January, 2022 in Ottawa, Canada.

Assez peu relayée en France, la nouvelle est néanmoins très importante, car depuis samedi 29 janvier 2021, des milliers de camions ont traversé le Canada depuis Vancouver pour se rendre sous les fenêtres du parlement  fédéral d’Ottawa afin de protester contre l’obligation d’être vacciné contre le Covid-19 pour franchir la frontière canado-américaine, Progressivement la revendication initiale s’est transformée en une demande de démission de Justin Trudeau, actuel  premier ministre.

Ce dernier a été exfiltré par hélicoptère avec toute sa famille pour un lieu tenu secret, probablement aux Etats-Unis.

Le phénomène est visiblement gigantesque, et il est difficile de donner des chiffres exacts, mais ce que l’on sait déjà c’est que la ville est complètement bloquée par milliers de camions.  La Fox, a révélé le chiffre d’1, 4 millions de manifestants venus en renfort des truckers canadiens qui manifestent pacifiquement sous -25°C .

Les camionneurs se déportent sur la ville de Québec dans un mouvement général de soutien populaire loin des allégations ordurières de Justin Trudeau sorti de son mutisme afin de dénoncer un mouvement marginal porté par des racistes, nazis et des  homophobes.

En Europe, notamment au Pays-bas, le même phénomène est en train de se constituer progressivement.

Compilation d'images des truckers durant des 10 jours précédant l'arrivée à Ottawa

(source: https://www.sudouest.fr/international/canada-demonstration-de-force-a-ottawa-des-camionneurs-contre-les-mesures-sanitaires-8143031.php)

La paix dans le Haut Karabagh ?

En novembre dernier l’Arménie et l’Azerbaïdjan ont cessé officiellement de s’affronter pour le contrôle du Haut Karabagh.

Cette guerre de 44 jours a vu les Azeris bien aidés par la Turquie et une sorte d’Internationale djihâdiste sortir les grands vainqueurs de l’affrontement. Depuis la fin des combats, comme si il ne s’agissait que d’un répit avant un énième round, de nombreux accrochages a la frontière entre soldats arméniens et azeris ont fait de nombreux morts.
On peut donc légitimement se demander jusqu’à quand durera cette étrange paix ?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.